Profil

Ma photo
ღღღ "La terre est notre corps. Notre esprit vient du soleil et notre pensée est une étincelle du soleil." Proverbe Amérindien. ღღღ "La joie est en tout, il faut savoir l'extraire. "(Confucius) ღღღ "Il n'y a pas de formule magique pour réussir sauf peut-être une acceptation inconditionnel de la vie, et de ce qu'elle apporte..." Arthur Rubinstein ღღღ"

Radio Arcadie

lundi 4 novembre 2019

Saveurs d’Automne

"Saveurs d’Automne"


 (illustration: https://www.pascal-moguerou.com/)


Capricieux l’Automne est un lûton garnement,
Champion en fourberie et en mensonges.
Il chamboule et tourneboule notre discernement,
D’une pincée de brumes et de maints songes.

Accompagné de ses fidèles amis Chats teignes,
Il cuisine nos émotions aux petits oignons.
Dans son chaudron fumant le doute baigne :
Velouté de pluie ou goûtu soleil « petit-rond » ?

Notre lûton aime pigmenter ses savants menus,
Tons chauds et tons froids s’affichent à la carte,
Nos pas pillent ça et là en ses terres inconnues,
Saveurs de pas perdus et de pommes en tartes…


Hélégia 04/11/2019

dimanche 29 septembre 2019

Clapotis d'automne



"Clapotis d’automne"

  


Sur la nervure des feuilles l’eau sonne,

Le vent caresse les peaux qui frissonnent,

Dans les sentiers les couleurs détonnent,

La Terre polissonne accueille l’automne.



Sous-terre Hadès chantonne et ronronne,

Sa bien-aimée vient prendre sa couronne,

La pluie sonne la descente de Perséphone,

Ça et là s’étiolent gouttelettes polyphones.



La bruine en liesse clapote et fanfaronne,

Clé de sol qui tapote, clapote et claironne,

Les notes ondines sillonnent et résonnent,

Douces rumeurs du clapotis d’automne.



Les abîmes luisent d’une lueur friponne,

Lueur qui nous tisonne et nous chiffonne,

On serait tenté d’être d’humeur bougonne,

Mais soyons comme la pluie folichonne !




Hélégia 29/09/2019

mercredi 24 juillet 2019

Vibrato sylvestre

Vibrato sylvestre.


Du bout de mes doigts j’ai suivi
Les lignes rugueuses de l’écorce
Cherchant inlassable ce pouls de vie
Qui court la verte forêt avec force.

Du bout des feuilles l’Arbre a suivi
Les lignes éteintes de mon âme
réveillant inlassable ce pouls de vie
Assoupi dans mon âtre sans flamme.

Du plat de mes mains j’ai suivi
La vibration du chant sylvestre
Savourant inlassable ce pouls de vie
Qui ravive les batteries de mon être.

Du plat des frondaisons l’Arbre a suivi
Les lignes de brisures de mon cœur
Réchauffant inlassable ce pouls de vie
Refroidi par mes abîmes intérieurs.

De mes petits bras câlins j’ai suivi
Les lignes circulaires du bois
Écoutant inlassable ce pouls de vie
Qui plonge aux confins du soi.

De ces branches l’Arbre a suivi
Les lignes folles de mes pensées
Sauvant inlassable ce pouls de vie
Qui s’égare dans les couloirs du passé.

De mon corps alourdi j’ai suivi
Les lignes d’un voyage mystérieux
Rêvant inlassable ce pouls de vie
Qui s’enracine ça et là bienheureux.

De sa force végétale l’Arbre a suivi
Les lignes vivaces de mon imaginaire
Galvanisant inlassable ce pouls de vie
Qui s’élève peu à peu vers la lumière.

A l’unisson l’Arbre et moi avons suivi
Les lignes vibratoires de l’Univers 
Tisserand inlassable du pouls de vie
Qui connecte chacun à la Terre-Mère.

Détachée de mon enveloppe j’ai suivi
Les lignes de ma destinée sorcière
Volant inlassable avec ce pouls de vie
Vers ma nature d’être de lumière…

Hélégia 24/07/2019



jeudi 11 juillet 2019

HappyCulture

"HappyCulture"

Il était une fois un petit jardin,
Un jardin secret laissé à l'abandon,
Il n'y avait que ronces et chagrins,
Débris d'un passé lourd et sans pardon.

Dans ce jardin sombre il y avait une fée
Aux ailes abîmées et fatiguées de vivre.
Mais d'espoir la fée était assoiffée,
Il fallait de l'ombre qu'elle se délivre.

Alors elle prit le chemin de l'HappyCulteur,
Celui-ci patient lui apprit à danser le rêve,
Et du rêve naquit de nouvelles lueurs,
Des chemins du possible et de la trêve.

Petit à petit la frêle fée se mit à semer,
Mille et unes fleurs d'espoir et de bonheur,
Les couleurs ça et là se sont enflammées,
Le cœur du jardin retrouva toute sa chaleur.

Pas à pas la fée redéploya ses ailes,
Le souffle de l'awen revenait en son âme,
Le chant de la terre revint de plus bel
Nourrir son cœur et sécher ses larmes.

Le jardin retrouva sa beauté et sa vie,
Rires et joies s'enracinaient à nouveau,
Le bonheur déploya ses branches ravies
Vers les cieux rayonnants et beaux.

Hélégia 10/07/19



ﻬஐTerre Sacréeஐﻬ